mardi 10 avril 2012

BRIMBORIONS DE PAQUES

Chez le peintre Mikel Chaussepied, qui veut faire mon portrait. Il m'a dit: « J'habite au Relecq-Kerhuon, derrière le Ciel. » Le Ciel, c'est le Centre international des langues. Je confonds avec le Crédit Mutuel et je me perds.

Chez Mikel Chaussepied, il me montre un portrait d'auteur qu'il a fait, Louis Hémon. Le nom me dit vaguement quelque chose. Il me dit: « Il a écrit le livre le plus vendu au monde après la Bible. » C'est Maria Chapdelaine.

Sur les murs de l'atelier de Mikel Chaussepied, des araignées peintes un peu partout, le portrait d'un général, d'un capitaine de vaisseau de ses ancêtres envoyé en Haïi à l'époque de Toussaint Louverture et du roi Christophe.

Dans son jardin, une fontaine bretonne que son père a sauvée. Devant, une tête de Christ décapitée par les sans culottes.

Il me montre aussi un arbre qu'il a ramené de Patagonie. « C'est l'Arbre de feu. »

Je travaille avec Olivier Balez sur une BD autour de Dominique A. On le rencontre en Janvier au théâtre de la Ville de Paris. Il nous avoue sa passion récente pour Bob Morane (la BD). A l'instant de lui envoyer la première planche par mail, je reçois ce spam: « Rencontre avec Henri Vernes: près d'une heure d'entretien avec le père de Bob Morane. »

Concert de Daniel Johnston à Nantes. Jad Fair, en première partie, plie le manche de sa guitare.

Salué Jad Fair à la sortie de son concert (on l'avait invité au Festival Invisible). Je lui demande des nouvelles de sa guitare. Il dit: « I've got a rubber band. ». Il me montre l'élastique qui sert de charnière entre le manche et le reste.

A Nantes, photo d'une maison qui semble avoir fondu, comme un vieux fromage.

Aucun commentaire: