mardi 24 novembre 2009

BRIMBORIONS DE NOVEMBRE

Arthur me parle d'un être qu'il a inventé, qui s'appelle le Jembachtaouti.

Rêve québécois confus, avec un sabre japonais.

Repos dans la forêt. On regarde les branches dans le ciel: Arthur dit: « On dirait une pâte d'arbre. Un homme roulé en boule collé dans le ciel. »

Au musée des Beaux-Arts, Arthur regarde un tableau représentant Salomé recevant la tête de Saint Jean Baptiste sur un plateau. Il éclate de rire: « Oh, n'importe quoi, ils font un goûter de tête! »

A Brest, la rue Erik Satie s'appelle rue Erik Satié.

Foire aux reptiles sur le port de commerce: je me promène entre les vivariums avec Arthur. Je vois un gros serpent albinos roulé en boule. Je commence à me sentir mal.

Vivarium vide. La pancarte stipule pourtant: « Cobra à lunettes albinos ». J'ai beau fouiller: pas trace de serpent là-dedans. Je me mets à regarde autour de moi discrètement, pour voir si un cobra à lunettes albinos n'est pas en train de se promener sur la moquette.

En moment de monter dans la voiture, j'entends un sifflement, sursaute: c'est un moteur de voiture au loin.

Je démarre. Arthur crie: « Papa, un cobra! » Je sursaute: « Où ça? ». Il précise: « Peint, là, sur le camion. »

Le disque vert est sorti. Je descends à Quimper pour une interview sur RBO. Avant d'entrer sur le parking de la tour d'Auvergne, la voiture se met à faire un vacarme terrible.

Je prends un ticket pour le parking. En me penchant pour l'attraper, ma montre tombe et se casse.

Après diagnostic, la bagnole aussi est foutue.

Sur RBO, l'animateur Michel Pagès me dit:"vous écrivez des chansons, des livres, des BDs, vous ne seriez pas mécanicien en plus?" Je lui réponds qu'il ne croit pas si bien dire et que j'aimerais bien.

L'assurance m'envoie un taxi pour rentrer à Brest. Le chauffeur est très fin et un peu philosophe: il s'enthousiasme pour tout, les progrès de la génétique, l'internet, l'avenir de l'humanité. C'est fou ce qu'un chauffeur de taxi peut vous détruire ou vous remonter le moral.