vendredi 19 juin 2009

BRIMBORIONS

Je reçois un coup de fil de Françoise au sujet de notre projet de chanteur masqué. Je sors cinq minutes après, je prends ma voiture, je roule et j'aperçois un masque de théâtre, tout blanc, qui tourbillonne dans le caniveau, pris dans le vent.

Au Leclerc, une énorme dame envoie sa fille, une créature toute maigre et inquiète, dans un rayon pour chercher un truc. Elle ne trouve pas. La grosse dame lève les yeux au ciel: «Evidemment, tu ne saurais pas voir un éléphant si on te le mettait sous le nez! »

Steven me raconte l'histoire de ce type avec une jambe de bois venu draguer en boîte de nuit et claquer son pécule. Deux filles lui proposent une partie de jambe en l'air. Au dehors, elles lui cassent une bouteille sur la tête, lui dévissent la jambe, prennent l'argent et jettent la prothèse dans un buisson.

Steven me raconte aussi l'histoire de ces deux filles complètement bourrées qui ont fracturé à coup de parpaing la devanture d'un magasin d'articles nuptiaux, ont enfilé des robes de mariées et ont été pincées par les flics, en costume, avec un mannequin sur le dos, 500 mètres plus loin.

Au tribunal, elles ont déclaré: « On voulait être des princesses. »

Rêve confus avec des machines volantes et de la bière en gelée.

Aucun commentaire: