dimanche 17 mai 2009

BRIMBORIONS


Je termine le disque vert. J'en ai plein le dos à un degré cosmique.

Finalement, c'est ça le plus difficile: terminer. Et je ne fais que ça depuis quelques temps. J'ai hâte de commencer.

Acheté un coffret Méliès sur internet. Au moment de payer, il est précisé: « Voulez-vous être tenu au courant de l'actualité de ce réalisateur? »

6 heures du matin. Encore à demi endormi, j'entends quelqu'un qui fait des pointes de vitesse dans la rue, puis des dérapages sous le pont, revient, redérape. J'imagine qu'il s'agit d'un scooter et comme ma conscience morale est-elle aussi à demi endormie, je me prends à espérer qu'il se prenne un des piliers du pont.

Plus tard, un vacarme dans la rue, et quelque cris, des coups contre des poubelles, ou des voitures. J'espère que ce n'est pas la mienne. Je n'arrive toujours pas à me réveiller. Je replonge.

Au réveil, il apparaît qu'il s'agissait d'une petite voiture, que le type a abandonnée borgne d'un feu arrière, après avoir embouti en fin de course une autre bagnole.

Aucun commentaire: