mercredi 17 décembre 2008

BRIMBORIONS


Je suis en train de lire Le matin des magiciens, que m'a prêté Nicolas H. Citation de Charles Fort page 208: « Il y a probablement un rapport entre une rose et un hippopotame, cependant il ne viendra jamais à un jeune homme l'idée d'offrir à sa fiancée un bouquet d'hippopotames. »

Le matin des magiciens, page 74: « ...une société internationale de chercheurs... Ses moyens de communication même pourraient ne pas être repérés. La T.S.F aurait très bien pu être découverte au XVIIème siècle et les postes à galène, si simples, auraient pu servir aux « initiés ». L'image d'un type du XVIIème siècle, avec une perruque poudrée, communiquant en secret avec un poste de TSF m'a fait rêver toute la semaine.

Arthur, qui a 4 ans , nous dit: « Est-ce que vous savez compter jusqu'à 10 en vietnamien? » Et comme on lui dit que non, il déclare: « Mot, hai, ba, bon, nam, sau, bay, tam, chin, muoi. »

Arthur se réveille et déclare: « J'ai fait un cauchemar. Il y avait un monstre qui me tirait dessus avec un pistolet. J'ai pris un fusil et il y a eu du feu jaune. Il y avait aussi un ogre, et je l'ai gommé. Et un fantôme, et je lui ai donné un coup de pied! »

Et il ajoute: « Et il y avait aussi un squelette, mais il avait des yeux gentils. »

Avec Arthur au Luna Park. J'ignorais qu'il y avait encore des baraques à monstre. Là, c'est marqué en grand: « Jean-Christophe, l'enfant à deux têtes. »

Pour enfoncer le clou, c'est précisé: « Il a vécu jusqu'à l'âge de six ans! Il était doté de deux personnalités bien distinctes, au point qu'on hésite à employer le pluriel à leur propos. »

Et enfin: « chacune des deux têtes contrôlait une des jambes, ce qui rendait la coordination nécessaire impossible. »

Aucun commentaire: